La cause

Home / La cause

En bref

Les infections nosocomiales sont des maladies acquises durant les soins. Elles déciment chaque année 16 millions de patients dans le monde. La désinfection des mains à l’aide d’une solution hydro-alcoolique permet de diviser par deux le nombre d’infections, et donc de victimes.

Depuis 2005, l’OMS mène une campagne mondiale pour faire de ce système un standard international de soins. À ce jour, 170 des 194 états membres de l’ONU ont rejoint le mouvement. Ils figurent en rouge sur la carte.

Statistiques

  • Impact au plan mondial
    Chaque jour, au moins 500’000 personnes contractent une infection nosocomiale dans le monde. 20’000 à 50’000 décèdent.
  • Comparaison
    Les infections nosocomiales tuent plus que le SIDA, la malaria et la tuberculose réunis.
  • En occident
    Les infections nosocomiales constituent la 2e cause de mortalité, à égalité avec les accidents vasculaires cérébraux (AVC).
  • USA
    200’000 personnes meurent chaque année. L’équivalent d’un crash de 747 chaque jour.
  • France
    770’000 Français contractent une infection nosocomiale chaque année. 40’000 sont mortelles.
  • Suisse
    On estime le nombre de personnes touchées à 70’000 par an. 2 000 décèdent.

Faits marquants

  • 1992 : Didier Pittet calcule qu’avec de l’eau et du savon, un soignant doit se laver les mains 22 à 44 minutes par heure pour ne pas contaminer ses patients.
  • 1993 :   Dans son hôpital, il remplace le lavage des mains au lavabo par 
la désinfection à la solution hydro-alcoolique, qui détruit 99,9% des bactéries en quelques secondes.
  • 1995 : Il démontre que l’introduction de cette nouvelle stratégie a diminué le nombre d’infections, donc de victimes, de 50%.
  • 2000 : Publication de ces résultats dans le magazine scientifique The Lancet.
  • 2005 : L’OMS lance sa campagne mondiale pour la sécurité des patients. La mondialisation de la stratégie basée sur la solution hydro-alcoolique est son fer de lance. original student essay for money
  • 2006 : La formule de la solution est rendue publique. Libre de brevets, elle peut être fabriquée à prix coûtant par tous les pays du monde à partir des ressources locales.
  • A ce jour, 170 des 194 états membres de l’ONU ont rejoint la campagne, qui couvre 80% de la population mondiale.
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.